LA BELLE SAUVAGE - La genèse d'A la Croisée des Mondes de Pullman


Difficile pour moi de parler de La Belle Sauvage, premier tome de La Trilogie de la Poussière, sans parler de la saga initiale. A la Croisée des Mondes de Pullman, même si on ne l'a pas lu, on en a déjà forcément entendu parler (peut-être en tombant sur l'adaptation cinématographique pas très réussie d'il y a quelques années, qui bénéficiait pourtant d'un beau casting ?).

Si A la Croisée des Mondes est si connu, c'est parce qu'il fait partie des premiers livres jeunesses transgénérationnels avec notre ami Harry Potter - comprenez par là que les adultes ce sont mis à piquer les livres de leurs enfants alors qu'avant, c'était souvent les adolescents qui empruntaient les livres de leurs parents, quand on parlait de livres pour tous les âges.

Étonnamment, ce n'est pas la trilogie de ma jeunesse qui m'a le plus marqué. C'est même par dépit que je l'ai lu il y a des années, puisque j'avais épuisé les ressources de la bibliothèque municipale de notre petite ville. Mais je n'avais pas passé un mauvais moment, loin de là ! Sinon je ne serais pas venue à bout des trois tomes.

Non, ce qui m'avait surtout refroidi, était certainement ce qui avait fait son succès : sa complexité. Quand vous lisez A la Croisée des Mondes, vous avez un surprenant mélange de roman jeunesse où le merveilleux pointe le bout de son nez, où les pensées de la jeune héroïne sont bien croquées et cohérentes, avec des théories scientifiques poussées pas évidentes à comprendre. Et quand j'étais jeune, que des éléments puissent m'échapper, était un élément très frustrant !

On m'expliquait quelque chose, je voyais bien que ça tenait debout, mais j'étais souvent dépassée, alors que j'étais loin d'être bête. Toutefois, il y avait de nombreuses intrigues bien menées, des personnages profonds, une fin qui m'avait marquée, et une pensée anticléricale qui me plaisait bien déjà à l'époque.

Alors très honnêtement, je m'attendais à plus apprécier cette nouvelle saga, étant devenue adulte. Pourtant ma lecture a été mitigée, et je lui ai retrouvée parfois les mêmes défauts.

Pour commencer, j'étais assez satisfaite de découvrir un nouveau person