ABJECTALIA : recueil de nouvelles ténébreuses


Amateurs de Dark fantasy et de bestiaires foisonnants, penchez vous sur "Abjectalia", ce recueil de nouvelles des éditions Angel Corp où les événements sombres et sordides s'entremêlent. Projet transmédia, l'univers de ce recueil devrait être adapté en jeu vidéo début 2023 !


En tout cas, si vous recherchiez de verts pâturages, faites demi-tour ! Ces nouvelles ont pour fil conducteur de se passer dans la cité d'Abjectalia qui porte bien son nom et qui n'a rien d'une destination de vacances idyllique : corruptions, meurtres, mensonges gangrènent ses rues grouillant de personnalités peu recommandables.



Mon avis lecture



L'univers riche créé par Gabriel Shokan et développé par les différents auteurs ayant participé à cet appel à textes, déborde d'imagination avec une multitude d'espèces et de castes qui pourraient enthousiasmer un lectorat amateur de worldbuilding titanesque : il est évident que l'initiateur du projet a mis tout son cœur dans cette construction où il a dû investir un temps considérable à son élaboration. Personnellement je me suis sentie un peu perdue devant ce nombre d'informations et d'espèces mais je dois reconnaître une cohérence à l'univers dont l'ambiance est oppressante.


Pour être tout à fait honnête, ce recueil n'a pas su répondre à toutes mes attentes, en particulier à cause de l'inégalité entre les différentes textes : lorsque j'ai senti que certaines plumes étaient plus matures, d'autres nouvelles comportaient des maladresses au niveau du rythme et manquaient de peaufinage notamment au niveau du fameux Show don't Tell. Je resterai donc sur une impression en demi-teinte.


Si vous souhaitez en apprendre plus sur la démarche d'Angel corp et suivre l'avancée de leur jeu, n'hésitez pas à faire un tour sur leur site.





Faut-il lire "Abjectalia" ?



Les bons côtés d'Abjectalia :

  • la couverture (à mes yeux très réussie et soignée pour une petite maison indépendante)

  • le projet transmédia : je suis curieuse de voir ce que donnera le jeu !

  • l'ambiance mortifère qui plane sur chaque histoire


Les moins bons côtés :

  • l'inégalité de qualité entre les différentes nouvelles

  • des maladresses stylistiques et techniques dans l'écriture


Et vous ? Avez-vous lu "Abjectalia" ? Qu'en avez-vous pensé ?


Êtes-vous intrigués par le transmédia ? Est ce un argument qui pourrait vous convaincre de vous pencher sur une œuvre ?


12 vues2 commentaires