top of page

BÊTA-LECTURE PRO OU BENEVOLE : comment choisir ?


Je suis de retour pour te prodiguer quelques conseils d'écriture autour des bêta-lectures !


Si tu ne sais pas en quoi consiste cette étape essentielle dans la correction de ton roman, je t'invite à aller jeter un œil à cet article : "Bêta-lecture : l'étape secrète des auteurs".


Sinon, je suis là pour t'aider à trouver le bêta-lecteur qui te correspond et à dresser la liste des "pour" et des "contre" des différents types de bêta-lecture.

C'est parti !



Les bêta-lectures professionnelles VS les bêta-lectures bénévoles


Tu l'ignorais peut-être, mais aujourd'hui, si tu souhaites faire relire ton manuscrit, tu peux t'adresser à plusieurs types de personne : des bénévoles ou des professionnels.


Si de nombreux auteurs se tournent vers leurs proches, peut-être l'auras-tu remarqué, des prestations de "bêta-lecture" ou de "correction éditoriale" apparaissent de plus en plus sur certains sites ou sur les réseaux sociaux. Je pense qu'il y a deux raisons à cela :

  • la prise de conscience que l'écriture n'est pas qu'une passion, c'est un art que l'on peut apprendre en pratiquant, et qui possède des codes et des techniques que tout le monde ne connait pas. Donc tu n'es plus obligé de demander de l'aide à tata Simone ou à une copine qui adore lire, mais tu peux trouver des personnes qui ont étudié la narratologie et qui ont un bagage éditorial.

  • l'émergence de l'autoédition conduit aussi ces auteurs indépendants à collaborer avec d'autres professionnels du livre pour les accompagner dans leur projet éditorial.

Un panel de relecteurs s'offre désormais aux auteurs entre les membres de leur famille, leurs connaissances, les membres des groupes d'écriture, les plateformes de freelance, les sites collaboratifs, les bêta-lecteurs pros...


Mais alors, comment faire son choix ?



Leurs inconvénients


💥 Pour les bêta-lectures bénévoles :
  • l'objectivité : tes proches auront peut-être du mal à être honnêtes avec toi et à noter les failles de ton texte, alors que le but d'une relecture est de débusquer les passages moins efficaces.

  • le délai : la plupart des bénévoles ont un travail et des activités qui encombrent leur emploi du temps, tu ne peux donc pas exiger un retour rapide, contrairement à un professionnel qui se consacrerait à ton texte à temps plein.

  • le manque de tact : certaines personnes ne savent pas formuler leurs critiques. Ces maladresses peuvent être blessantes et abîmer votre relation.

  • le manque de précisions : tout le monde n'est pas un expert de l'écriture ! C'est donc normal d'obtenir un compte-rendu de lecture simplifié et succinct.

  • trouver des personnes partantes : pas toujours évident de trouver des personnes qui lisent le genre dans lequel tu écris et qui ont du temps à te consacrer. Tu peux aussi te tourner vers des inconnus en parlant de ta recherche sur les réseaux sociaux, mais ce n'est pas toujours aisé d'attirer des personnes qui ne te connaissent pas.


💥 Pour les bêta-lectures professionnelles :
  • le prix : on ne va pas se mentir, tous les auteurs ne peuvent pas investir dans leur rêve. C'est frustrant, mais en même temps, on ne peut pas demander à un relecteur de se pencher sur un texte pendant des jours entiers, sans être rémunéré, parce que lui aussi doit payer ses factures. En moyenne, il faut compter minimum 250€ sur un roman de taille moyenne. Et tout le monde ne peut pas se l'offrir.

  • le sérieux du relecteur : difficile de juger qui est professionnel et qui ne l'est pas. Certains bêta-lecteurs peuvent te promettre monts et merveilles, mais te fournir des retours de lecture basiques sans approfondissement. N'hésite pas à demander un test, à expliciter tes attentes, ou à les questionner sur des points techniques pour vérifier qu'ils offriront une prestation à la hauteur.

  • perdre de vue son projet initial : attention à ne pas confondre corrections et suggestions ! Ton texte doit garder ta patte et l'âme que tu lui as bâtie. Tu n'es pas obligé de suivre aveuglément toutes les recommandations de ton relecteur sous prétexte qu'il est professionnel.

  • voir ses maladresses relevées : qui dit relecture approfondie, dit plus de petits défauts surlignés. C'est évidemment le but de la relecture, mais les plus sensibles ne doivent pas se décourager. Il faut en être conscient et tout de même recherché des professionnels qui sauront vous motiver à dépasser ces défauts




Leurs avantages


❤️ Pour les bêta-lectures bénévoles :
  • la gratuité : c'est l'avantage principal et pas le moindre ! Lorsqu'on a une petite bourse, lorsqu'on a peur de placer de l'argent dans son projet, ou que l'on veut un maximum de retours sur son histoire, se tourner vers des bénévoles est une évidence.

  • leur nombre illimité : puisque c'est gratuit, tu peux en demander autant que tu en veux, et plus tu auras de retours, plus tu auras une représentation vaste des possibles réactions face à ton texte.

  • partager avec ses proches : faire lire ses romans à ses amis ou sa famille permet de leur faire découvrir une partie de soi. Rien de plus magique que de partager son enthousiasme autour d'un projet qui compte tant pour nous.


❤️ Pour les bêta-lectures professionnelles :
  • assimiler des notions techniques : parfois, on sait que quelque chose cloche dans notre manuscrit, mais on ne parvient pas à trouver de quoi il s'agit, et nos lecteurs bénévoles nous confirment cette impression, mais ne savent pas non plus ce que tu pourrais faire pour changer les choses. Un correcteur pro pourra te donner des repères techniques, t'ouvrir les yeux sur des petits travers, et t'apprendre à mieux maîtriser certains points clés en édition.

  • l'objectivité : vous ne vous connaissez pas, donc le pro sera honnête avec toi !

  • un retour riche et approfondi : en t'adressant à la bonne personne, tu obtiendras de nombreux commentaires développés sur ton texte et un compte-rendu complet sur ton œuvre. Tu auras un retour sur des aspects variés de ta narration comme tes incises, l'utilisation du "show don't tell", l'évolution de tes personnages, la pertinence de tes descriptions, la stylistique, la gestion de tes intrigues et sous-intrigues, etc...

  • échanger avec un professionnel passionné : faire appel à ce genre de prestataire, c'est avoir un interlocuteur qui nous comprend lorsque l'on parle de l'importance de notre accroche, ou qui est prêt à réfléchir avec nous à la modélisation de nos personnages, à décrypter dans les moindres détails une scène qui nous touche particulièrement... C'est trouvé un collaborateur et un confident qui nous fait grandir.


Voilà ce que j'avais envie de te dire sur les bêta-lectures professionnelles et bénévoles ! Tu penses à d'autres "pour" et "contre" de ces deux types de relecture ? N'hésite pas à m'en parler dans les commentaires !


👉 À savoir : les deux méthodes ne s'excluent pas, car elles ne t'apporteront pas les mêmes choses. Elles peuvent même se compléter ! Car plus tu collecteras d'avis différents, plus tu auras de possibilités d'enrichir ton livre...


 

Alors, tu es "team pro" ou "team bénévole" ?


Si tu as envie de découvrir à quoi peut ressembler une relecture professionnelle, sans rien débourser, je peux te proposer de relire gratuitement tes 1000 premiers mots ! Alors, n'hésite pas à aller jeter un coup d'œil par ici...

167 vues0 commentaire

Comments


bottom of page