COMMENT INVENTER DES NOMS EN FANTASY ?


Prénoms, contrées, métiers, matériaux, magies, peuples, créatures... Les noms inventés ne sont pas si faciles à trouver lorsque l'on débute en fantasy. Si vous êtes du genre à vous lancer dans l'écriture avant d'avoir préparer votre projet, vous pourriez même commettre quelques bévues.


Vous devrez réussir à concilier le fait de proposer des termes nouveaux et dépaysants avec le fait d'être toujours lisible et compréhensible. Ce qui est loin d'être facile ! Suivez le guide.



1) Être cohérent avec votre univers


Evitez les noms improbables mais, bien évidemment, ne prénommez pas vos héros "Zoé" et "Kévin" alors que vous dessinez les contours d'un monde fantastico-médiéval. Ayez conscience que vos mots inventés devront s'intégrer à votre univers pour former un ensemble homogène.


👉 Déterminez les contours de votre monde si vous ne l'avez pas encore fait. S'agit-il d'un univers ancré dans une époque particulière ou un lieu précis ?


👉 Quelle ambiance voulez-vous insuffler à vos pages ? S'agit-il d'un monde sombre ? Merveilleux ? Drôle ? Adaptez votre terminologie en conséquence.


👉 Si votre intrigue convoque des personnages de plusieurs pays différents, chaque population doit avoir ses propres singularités lexicales. On doit pouvoir comprendre immédiatement à quelle culture appartient chaque nouveau terme.




2) Devenez un maître linguiste


Pour que vos noms aient un sens, je vous conseille :

✏️ soit de détourner des racines latines ou des mots qui permettront de cerner votre perso/lieu/objet dès la première lecture.


✏️ soit d'effectuer des recherches sur une culture similaire à votre univers afin de vous inspirer : le lecteur aura un point de repère auquel se raccrocher.


✏️ soit de jouer avec les sonorités et ce qu'elles suggèrent (une allitération en "s" ne donnera pas la même impression qu'une succession de consonnes dentales).



⚠️ Attention, si vous choisissez cette dernière option, ne donnez pas l'impression que vous vous êtes endormi.e.s sur votre clavier. On se doutera que votre créature affublée du doux nom de "Grrkstgrbr" ressemblera plus à un troll des montagnes qu'à une délicate fée poétesse mais imaginez-vous un roman entier rempli de ce genre de borborygmes... Le lecture bute sur le nom et cela le sort de sa lecture.


3) Ce qu'il faut retenir

Prenez le temps de bien préparer le sujet avant de vous lancer dans l'écriture car une mauvaise terminologie peut faire amateur. Si vous inventez un terme au cours de l'écriture, revenez ensuite dessus pour être sûr d'avoir choisi le plus pertinent.


📑 Limitez les termes complexes. Pensez à ces lecteurs qui vous liront dans le métro ou entourés par une ribambelle d'enfants chahuteurs ! Grâce au correcteur orthographique de votre traitement de texte, vérifiez que votre texte ne soit pas truffé de vaguelettes rouges.


💬 Pour être certain d'avoir inventé une terminologie efficace, faites un test imparable : demandez à vos proches de lire une liste de vos noms. S'ils ne parviennent pas à les prononcer ou s'ils s'y reprennent à plusieurs fois, retravaillez-le.


✒️ C'est parfois difficile à accepter, surtout après des années à avoir développé son monde, mais si ce test vous démontre que votre vocabulaire est à revoir, réécrivez-le. Votre premier objectif reste de vous faire comprendre et de rendre votre texte fluide.


 

Si vous voulez devenir un pro en fantasy, vous pouvez aller découvrir "Le top 3 des erreurs en fantasy" que je vous ai confectionné.


Et pour ceux qui ont besoin d'être accompagnés, n'oubliez pas que je vous propose une formule gratuite de bêta-lecture ! Rendez-vous dans les commentaires pour partager vos noms inventés les plus honteux et ceux qui vous rendent le plus fiers ! 😉

29 vues0 commentaire