LES PATACITROUILLES - J'ai testé une recette Potterienne !


D'habitude, je ne suis pas trop fan de l'automne. Pour moi, c'est une saison qui rime avec nez qui coule et contraste entre maison surchauffée et vent glacé. De plus, avec le retour sur les bancs de l'école, le réveil qui sonne alors qu'il fait encore nuit, en général j'ai une petite baisse de moral à cette période. Mais mystère, cette année, je suis presque contente de voir les feuilles se dorer et tomber dans un ballet de rouge, de vert, d'orange...

Peut-être est-ce dû en partie au fait que je n'avais pas de rentrée scolaire à faire ? Ou alors parce que cette période coïncide avec le début de mes vacances d'été (oui, je vis en décalé...) ? Ou parce que je viens de rentrer d'un merveilleux voyage à Londres ? Et on ne va pas se le cacher, les londoniens et Halloween, ça a l'air d'être une histoire d'amour éternelle.

En tout cas, j'avais très envie de rester dans cette ambiance et en tombant sur cette vidéo aux saveurs très automnales, j'ai couru aux fourneaux...

Cette recette vient du livre "Geek and Pastry" de Thibaud Villanova, qui a créé une super série de livre de cuisine s'inspirant de l'univers de séries, de films, de livres. Bref, ça s'appelle Gastronogeek, et si vous ne connaissez pas, je vous conseille d'y jeter un œil, c'est plutôt sympa si vous êtes un geek gourmand !

Toutefois, dans la vidéo, vous l'aurez peut-être remarqué, il n'y a pas les proportions. Comme je cuisine souvent au pif, je vais tenter de me dépatouiller avec des indications mystères (j'ai un peu l'impression de passer une épreuve du meilleur pâtissier !)

Donc, il est 14h58, je mets une playlist "l'étrange noël de M. Jack" en route, et je me lance dans une recette de patacitrouilles à ma sauce. Let's cook ! Vais je m'en sortir ? Myyystère !

15h - Je commence à couper mon potimarron. Je n'en ai jamais cuisiné... C'était vraiment une bonne idée de me jeter sur cette recette ? Note à moi-même : acheter des couteaux qui COUPENT. ça peut être utile.

15h06 - Je suis venue à bout de mon quart de potimarron. J'ai abandonné mon traître de couteau pour retirer la peau avec un économe. Honnêtement, ça sent la courge, je ne suis pas très rassurée.