ME SUIVRE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

MES AMIES

© 2023 by Fashion Diva. Proudly created with Wix.com

FRAPPE TOI LE CŒUR - Le nouveau Amélie Nothomb !

08.09.2017

 

La première personne à me dire "Je ne connais pas Amélie Nothomb", je crois que je la prendrais en photo pour la mettre dans ma galerie des bizarreries.

 

A chaque rentrée maintenant, cette auteure tantôt idolâtrée, tantôt détestée, nous apporte un nouveau texte torturé où perdre notre esprit. J'ai lu une bonne partie de ses ouvrages, mais je ne me laisse pas tenter chaque année.

 

Toutefois, en cette belle rentrée littéraire de 2017, le titre m'a interpellée ("Eh, Chloé ! Ramène ta fraise !" - Imitation dudit titre en train de m'attirer à l'aide d'un subtil langage). J'entendais également beaucoup de critiques affirmant qu'il s'agissait ici de son titre le plus noir. Je voyais mal comment on pouvait faire plus glauque qu'Hygiène de l'assassin, qui reste pour moi, le plus percutant de tous ! Même si Acide sulfurique m'a également beaucoup marquée.

 

Enfin bref, me voilà donc embarquée dans une nouvelle histoire certainement sordide ! J'ai été déçue ? J'ai été choquée ? Je te dis tout après ce bref résumé de l'intrigue.

 

Marie est une magnifique jeune fille admirée qui veut croquer le monde. Ses rivales du lycée la détestent et rougissent de jalousie à son passage. Les hommes, de tous âges, la dévorent du regard. Elle semble promise à un avenir brillant. Même le garçon le plus convoité du village ne lui résiste pas et s'éprend à jamais d'elle. Toutefois, à cause de cette romance, un petit être se met à pousser dans son ventre.

Ce bébé squattant sa chair, avec qui elle est obligée de partager sa nourriture, va lui pomper toute l'attention qu'elle méritait. Ses parents et beaux-parents ne parlent plus que de lui. Marie se plonge dans le retrait, et fuit dans le sommeil. Cet accident gâche ses plans, réduit à néant son futur exceptionnel qu'elle avait déjà programmée. Elle devra devenir mère, une banale femme engrossée.

Malgré la naissance de la petite prénommée Diane, ses sentiments n'évoluent pas. C'est même pire ! L'enfant se révèle splendide et d'une rare intelligence. Après avoir été jalousée toutes ses années, Marie devient celle qui est rongée de convoitise, fracassant l'enfance de son bébé qui prend le relais du reste du récit.

 

 

Le roman commence comme un conte, cette Marie si intelligente et si sublime qui déambule dans un village d'envieux. Mais la tournure du livre se corse.

 

Diane nous raconte son enfance sans mère aimante. Sa génitrice se transforme en statut de glace devant elle, refusant les contacts physiques ou même oculaires. On ne peut qu'être en empathie devant cette petite qui fait tout pour plaire à sa mère, et qui ne récolte que de l'ignorance.

 

Malgré cet aspect tragique, ce livre ne m'est pas du tout apparu comme le livre "le plus noir d'Amélie Nothomb". Au contraire ! Je l'ai trouvé bien moins effarant que certains.

 

Le sentiment qui m'a parcourue est celui que l'auteure a évolué dans sa démarche thérapeutique personnelle. J'ai trouvé le roman plus analytique, plus psychologique que d'autres. Ce qui est souvent destructeur émotionnellement, c'est l'absence de sens, l'impossibilité à comprendre une situation trop horrible. Mais ici, Diane comprend, analyse ce qui se passe, et ainsi, elle est capable de gérer ses émotions.

 

Alors bien sûr, un Nothomb ne peut pas se terminer sans un élément tonitruant, et celui de cette année arrive à la toute fin du roman. Mais il est à mes yeux très métaphorique, à ne pas prendre au premier degré. Et finalement, ce livre m’apparaît comme le plus positif de l'ensemble de son oeuvre, car il retrace le parcours d'une résiliente.

 

Et j'espère qu'Amélie Nothomb ira sur le même chemin que Diane, car elle vient d'avouer l'origine de ses propres dépressions dans une interview émouvante pour le journal Le Monde.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload