ME SUIVRE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

MES AMIES

© 2023 by Fashion Diva. Proudly created with Wix.com

L'ASSASSIN ROYAL, T1: L'apprenti assassin - Faut-il y succomber ?

04.12.2017

 Tout amateur de fantasy ne peut ignorer le nom de Robin Hobb. Classique parmi les classiques, la saga de L'assassin royal a déjà embarqué de nombreux lecteurs dans son univers depuis une vingtaine d'années de parution.

 

Mais les 13 tomes de la saga peuvent légèrement dissuader de s'y glisser... Ainsi que les 9 autres du cycle des Aventuriers de la Mer, les 5 - bientôt 6 - du Fou et l'Assassin et les 8 encore des Cités des Anciens. Donc ça fait 36 livres à dévorer pour être un expert du monde des Six-Duchés.

 

Autrement dit, une fois que vous mettez le nez dedans, préparez-vous à hiberner. Mais un jour pas fait comme les autres, je me suis dit "Tiens, et si je m'y mettais enfin, de sorte à remplir ma Pile à Lire jusqu'à la fin des temps ?". Et là j'ai découvert Fitz.

 

Dans un univers médiéval, Fitz, bambin abandonné par sa mère, se trouve être le bâtard du futur roi adulé des Six-Duchés, le preux, l'honnête et sans vices Chevalerie. Cet adultère fait un tel scandale, que Chevalerie devra abdiquer avant même d'avoir obtenu la couronne, car de son côté, son épouse officielle ne parvient pas à enfanter.

 

Fitz va grandir dans un château où il est regardé de travers, en solitaire, uniquement éduqué par Burrich, le responsable des écuries. On ne lui présente pas son père, mais il rencontre ses oncles - Vérité et Royal - tous deux différents en tout point. Le vieux roi encore sur le trône, Subtil, finira finalement par se pencher sur le cas du bâtard, et le placera entre les mains d'Umbre, un mystérieux personnage qui lui enseignera les finesses des assassinats.

 

Ce ne sera pas la seule compétence que Fitz améliorera, il se découvrira un talent insoupçonné pour l'Art, sorte de magie, et possédera le Vif, une compétence qui pourrait cette fois-ci, le mettre en danger. 

 

En dehors du personnage de Fitz, on est face à un univers profond, foisonnant de détails. On sent que la situation politique se complexifie au fur et à mesure que les Pirates Rouges, ennemis historiques des Six Duchés, continuent d'attaquer les côtes du pays. Ils malmènent la population d'une étrange manière, aussi intrigante que terrible dans ses conséquences. Je ne veux pas en dire trop sur ce point de l'intrigue qui m'a personnellement assez frappé.

 

Il m'a fallu un peu de temps pour rentrer dans l'histoire si dense. L'auteure a vraiment pris le temps de développer la jeunesse de son héros, de lui donner une personnalité et une consistance. C'est pourquoi on n'a pas des combats, des rebondissements à chaque chapitre, mais des éléments qui nous permettent de mieux comprendre les protagonistes. De sorte qu'à la fin, on s'attache vraiment à eux - j'adore le Fou, Burrich, Umbre, Vérité, Fitz... ils m'ont tous emportée !

 

A la lecture de ce premier tome, on sent déjà plusieurs fils des arcs narratifs à venir, et le fait que Fitz soit sur la liste d'attente des successeurs au trône, même de manière éloignée, n'est absolument pas anodin à mon avis. Mais j'imagine qu'il me faudra lire les 13 autres tomes avant de le savoir.

 

En tout cas je ne regrette pas du tout cette lecture. J'ai le sentiment de commencer une saga capable de m'enthousiasmer sur la durée et qui me marquera, car on tombe vraiment sous le charme de ce monde de papier.

 

Seul bémol, j'ai acheté la version poche J'ai Lu, et j'ai trouvé de nombreuses fautes de frappe, de traduction, et même des inversions de prénoms à certains moments (et ça c'est pas cool quand vous avez déjà pas mal de personnages à retenir). Ça m'a presque dérangé dans ma lecture.

 

Et vous ? Vous avez déjà lu Robin Hobb ? Qu'est ce que vous en avez pensé ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload