ME SUIVRE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

MES AMIES

© 2023 by Fashion Diva. Proudly created with Wix.com

DANS LA FORÊT - À lire dans une clairière, au milieu des bois...

10.08.2018

Drôle de lecture que celle-ci... Tantôt trop lente à mon goût, tantôt captivante, et puis poétique, mais cruelle... En résumé, je n'arrive pas bien à dépêtrer tous mes ressentis, même des jours après avoir reposé ce roman.

 

Il m'a fallu beaucoup de temps pour réussir à le finir, et il m'a presque embarqué dans une panne livresque. On m'a même conseillé de l'abandonner, mais je ne pouvais m'y résoudre, sentant qu'il fallait que j'aille au bout de cette histoire.

 

Jean Hegland (qui est une femme, non pas un homme comme j'ai pu le croire au premier abord) y raconte le parcours de deux sœurs adolescentes, Nell et Eva, qui approchent de la majorité. Quasiment inséparables, elles vivent toutes deux dans une maison perdue dans les bois californiens, avec leurs parents.

 

Dans ce sanctuaire de verdure, elles rêvent de leur avenir : Eva sera une étoile de la danse, et Nell fera de grandes études. Pourtant, leurs plans se voient contrecarrés lorsque la société vint à s'écrouler et que leur mère décède. Accaparées par le chagrin, elles ne se soucient qu'à peine de l'électricité qui disparaît, de l'essence qui s'absente, des denrées qui fuient les étagères des supers-marchés, jusqu'à ce que la réalité s'impose à elles. Le monde qu'elles connaissaient n'existe plus, et elles doivent survivre avec leur père, perdues dans leur forêt, éloignées des villes et des autres humains.

 

Tout le début du roman m'a parut long. On découvre la situation par les yeux de Nell, qui note régulièrement dans son journal intime (le livre que l'on tient entre nos mains) ce qui leur arrive, et les premiers mois, franchement, il ne leur arrive pas grand chose justement. Lentement, les jours défilent et leurs habitudes s'écroulent, on visionne petit à petit la déliquescence de l'Amérique.

 

La relation entre Nell et sa sœur devient parfois conflictuelle, mais ce qui nous tient c'est la beauté farouche de la nature, et la plume de l'auteure qui prend le temps de nous décrire sa délicatesse. Si vous n'êtes pas fans de vertes prairies, d'histoires de cueillettes dans les sous-bois, et de ballades dans des clairières, ce livre n'est peut-être pas fait pour vous. C'est beau et reposant, mais honnêtement, ce n'est pas forcément ce que l'on attend d'un livre post-apo.

 

En réalité, il y a malentendu. "Dans la forêt" est un livre qu'on classera plus facilement dans la "littérature contemporaine" que dans la catégorie "littérature de l'imaginaire", malgré son postulat de base qui pourrait nous faire miroiter un roman d'anticipation post-apocalyptique. Cette société qui s'effondre n'est qu'un prétexte pour dérouler son propos, qui est plus porté sur le retour à la nature et la relation entre Nell et Eva, qui vacille entre la fusion et la détestation.

 

Malgré une temporalité lente (qui a été voulue par l'auteure j'ai l'impression), le roman devient plus captivant après une centaine de pages. La vie des deux jeunes femmes se durcit (même si on a toujours l'impression qu'elles vivent dans un écrin protégée, grâce à tous ces arbres qui les coupent du reste du monde), et les drames se succèdent. Pourtant, le roman ne devient pas déprimant, il y a toujours une lumière, un espoir, une force qui fait que toutes les épreuves les plus horribles, semblent vouloir nous dire "c'est pas grave, c'est la vie".

 

Au final, j'ai aimé, et pas aimé ce roman. J'ai eu du mal à y adhérer, à rentrer dedans, mais je ne pouvais pas l'abandonner, et c'était une expérience de lecture que je ne connaissais pas. Pour cela, je ne regrette pas d'avoir persévéré, et d'une certaine manière, cette histoire m'a marquée.

 

Je vous invite pourquoi pas à le tester, je serais très curieuse de savoir ce que vous en avez pensé ! Si vous le connaissez déjà, quels ont été vos ressentis ?

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout, et à bientôt !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload