ME SUIVRE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

MES AMIES

© 2023 by Fashion Diva. Proudly created with Wix.com

MARQUER LES OMBRES T2 - Le final plat de Veronica Roth

16.11.2018

Deux ans auparavant, je découvrais le tome 1 de "Marquer les ombres", et mon imagination s'affolait dans la foulée. Un univers riche, des peuplades opposées, des cultures riches, des personnages aux personnalités étudiées, mes rêves se peuplèrent de Thuvhetistes et de Shotets. de don-flux et d'oracles...

 

J'attendais le tome 2 avec impatience, curieuse de voir l'évolution des deux personnages principaux, Cyra et Akos, même si certaines ficelles me paraissaient déjà apparentes. Cependant j'avais plutôt confiance en l'autrice pour amener cela avec brio.

 

J'ignore si c'est la longue coupure entre les deux livres, qui a fait que j'avais oublié beaucoup de détails et que j'étais donc sortie de la magie du livre 1, cependant ça ne l'a pas fait pour moi. 

 

On retrouve Akos et Cyra en fuite alors qu'ils souhaitent se rendre sur Ogra, planète hébergeant les exilés de leur planète, tandis que la tension monte entre leur deux patries. Au milieu de cette guerre qui se prépare, leur relation se complique à cause de leur destin funeste. De son côté, Cisi accompagne Isae Benesit qui doit naviguer entre les pièges politiques.

Les noms m'étaient sortis de la tête, c'est pourquoi je me suis sentie perdue à de nombreuses reprises (surtout qu'ils se ressemblent tous ces prénoms à deux syllabes...).  La complexité des intrigues qui faisaient le charme du tome 1, m'ont perdue lors de sa suite. Sans compter que LA grosse révélation, qu'on sentait poindre depuis toujours, m'a semblé arriver comme un cheveux sur la soupe, et sans avoir le mérite de me surprendre ne serait-ce qu'un instant. La tension suscitée par les destins est désamorcée d'un tour de main, rendant les rebondissements plutôt plats.

Bref, je me suis ennuyée durant les 300 premières pages, où j'ai eu la sensation qu'il ne se passait rien de spécial, et je n'espérais qu'une chose, que l'on arrive au vif du sujet.  Heureusement, la fin sauve l'ensemble. On retrouve du rythme, des éléments chocs (j'étais tellement écœurée par le "repas" offert à Akos, mais je n'en dis pas plus pour éviter les spoils), et je n'avais pas vu venir l'interprétation du don de Cyra.

 

Il s'agit en conclusion d'un avis en demi-teinte. J'attendais beaucoup plus de ce deuxième tome, qui était quelque peu inutile, comme si Veronica Roth n'avait qu'un seul objectif : la fin de l'histoire, et que ce qui devait se passer avant, était du remplissage pour ne pas pondre un minuscule roman de 100 pages.

 

Je suis peut-être un peu dure, et certainement qu'un lecteur lisant les deux œuvres d'un seul trait trouvera plus d'attraits à ce second opus, que moi. Toutefois j'aurais du mal à vous recommander ce final qui ne restera définitivement pas gravé dans ma mémoire.

 

Mais peut-être avez-vous eu un autre ressenti de votre côté ? Si vous l'avez lu, je serais curieuse de connaître votre avis.

 

 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload