CHEVAUCHE-BRUMES


Je ne suis pas certaine de pouvoir expliquer pourquoi j'ai trouvé "Chevauche-brumes" si unique en son genre.

Est-ce dû à son vocabulaire très riche ? Cela vient-il de son ambiance désespérée mais de résignation face à la mort ? Ou est-ce parce que je ne suis pas habituée à lire des récits de guerre en fantasy ? Peu importe laquelle de ces trois suppositions remporte la palme, elles auraient pu être toutes les trois des freins à ma lecture, mais elles ont réussi le tour de force de devenir des sources de délectation. Au début de ce one-shot, j'ai été étonnée de buter sur autant de mots, mais peu à peu, j'ai trouvé fascinant de découvrir un texte aussi riche pour parler de sang versé, d'obscurité hideuse et de larmes souillées. Car "Chevauche-brumes" nous conte la bataille sans-merci d'une compagnie face à une brume pas comme les autres: de ses volutes surgissent des monstres sanguinaires prêts à terrasser le monde. Si les combattants ne font rien, l'Humanité sera perdue, car chaque jour signe une nouvelle avancée du brouillard sur la terre.

Peu de lumière subsiste dans cette histoire mais on ne peut détourner le regard et l'on suit jusqu'au bout le combat de ces hommes et ces femmes prêts à se battre pour qu'un espoir subsiste, prêts à tous les sacrifices... Ce titre fait partie de la sélection du prix imaginale des bibliothécaires . Connaissez-vous ce merveilleux salon ? Si vous aimez les littératures de l'imaginaire, il ne faut pas le manquer !

ME SUIVRE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

MES AMIES