top of page

L'ATTRAPE-COEURS : mon avis sur un classique de la littérature


Certains livres, vous les rencontrez au bon moment.


Tout est une question de timing.


Et c'est ce qui s'est passé pour moi avec "L'attrape-coeurs" de Salinger.


Mon avis lecture


Comme « Neverland » de Timothée de Fombelle m’avait touchée parce qu’il était entré en résonnance avec un épisode personnel, « L’attrape-cœurs » est venu attiser des émotions traversées au cours de l'année précédente.


Je l’avais dans ma PAL depuis des années – je l’aurais peut-être refermé dans un haussement d’épaules, si je l’avais lu dès mon achat. Qui sait ? D’autant plus que le personnage principal tient des propos qui, plus d’une fois, m’ont donné envie de grommeler.


Mais cette fois-ci, au lieu de l’ignorer dans ma bibliothèque, je l’ai ouvert. Et je me suis prise dans la face une errance solitaire, un désenchantement, que j’avais déjà pu porter. Une impression de chercher, sans savoir quoi. Une quête de sens.


Faut-il lire "L'attrape-coeurs" ?


Pour une fois, je n’essaierais pas de vous lister les bons et les mauvais côtés du livre – ça ne venait pas pour cet ouvrage.


Alors oui, les visions de l’époque sur divers sujets de société ont de quoi vous faire rouler des yeux – au mieux. Mais en même temps, ce sont les témoins d’une période de l’histoire.


À l'opposé, la caractérisation du personnage dans la narration est un coup de génie. Salinger réussit à reproduire l’illusion d’entendre parler cet ado de cette époque, sans rendre le texte indigeste. C’est là toute la force de « L’attrape-cœurs », ce lien qui se tisse avec ce héros atypique qui vient réveiller en vous cette petite voix susurrant : « mais où je vais, en fait ? » La réponse vous appartient.


Et vous ? Vous l'avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

30 vues0 commentaire
bottom of page