• Chloé

LES ROSES FAUVES


J'ai du retard sur mes avis "lecture" - mais j'ai une excuse ! Il y a eu de la nouveauté dans ma vie; une petite chatonne est devenue ma colocataire-propriétaire, me détournant de mes nombreuses occupations (pour mon plus grand plaisir... elle est si mignonne !). Mais je viens aujourd'hui vous parler d'autre chose que de mon chat : "Les roses fauves", un roman sur le passé, l'amour, le désir et la mort.


Carole Martinez, j'aime son style, la couleur de ses phrases et ses intrigues un poil morbide : oui, cela forme un détonnant mélange ! Dans ce nouveau roman, je n'ai pas été déçue par sa plume et j'ai d'abord cru que j'allais être embarquée par ces histoires d'aïeules qui cachent les secrets d'une vie dans un cœur cousu que leurs descendants n'ont pas le droit d'ouvrir. Puis la fin m'a perdue : j'ai eu le sentiment que l'histoire se divisait pour s'éloigner de l'intrigue principale et arpenter d'autres horizons sans amener de conclusion.


Spoiler alert: j'ai été frustrée qu'un seul cœur ne soit ouvert et j'aurais préféré que l'histoire reste concentrée autour de la découverte du passé des aïeules de Lola. J'aurais aimé découvrir celui de la fille de Dolorès pour connaître son point de vue sur sa mère et leur relation, j'aurais aimé voir comment leur histoire familiale s'est tissée pour comprendre comment elle a pu ressurgir sur Lola qui en ignorait les secrets.


En d'autres termes, j'ai trouvé cette intrigue légèrement éparpillée mais j'ai passé un bon moment dans cet univers qui aurait pu être peint par Frida Kalho - un univers féminin, sauvage, entêtant et dangereux où l'on peut se perdre dans le parfum d'une rose...

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout